C'était mon premier triathlon format "M" (1500/40/10), et j'appréhendais donc un petit peu. (Surtout pour les 10kms de course à pied)
Autre nouveauté pour moi, le nombre d'engagés: environ 240 :blink: , ça va me changer des départs à 100.
Le petit échauffement vélo avec Olivier, Philippe H et Arnaud ne me rassure pas non plus, car on aperçoit une partie de ce qui nous attends, c'est à dire la côte du mont Garrot, qui culmine à 73m :lol:
L'heure du départ approche, et le stress monte. Mise à l'eau assez fraîche, et c'est parti. Effectivement ça bastonne un peu plus que ce que j'ai connu jusqu'à présent, d'autant plus que la première bouée est assez près du départ. Une fois passée cette bouée, ça va mieux, et j'arrive à nager à peu près correctement. Je sors de l'eau 24' plus tard, en ayant l'impression d'avoir fait une assez bonne nat.
J'effectue une transition éclair, et je pars pour le vélo avec un objectif: retarder le moment où les autres membres du club vont me doubler :evil:
La première ascension du col de première catégorie se révèle pire que ce que je croyais, et quand je pense qu'il va falloir le gravir encore 4 fois, je me dis que je vais y laisser des plumes.
Premier tour et deuxième tour sans voir d'orange et rose, je trouve ça bizarre, ça se trouve, je n'ai pas nagé si bien que ça, et les autres sont sortis avant moi. Heureusement, et malheureusement, au 3ème tour Fred me dépasse, au 4ème tour, ce sont Olivier et Philippe H qui me reprennent. Philippe C me rejoint dans la fin du 5ème tour, juste avant de gravir pour la dernière fois le mont Garrot. Quelle galère! je suis complètement planté, pas plus de 7km/h! Dans la descente, j'essaye de bien relâcher pour jambes en vue de la course à pied, qui s'annonce également assez compliquée.
Après 1h30 sur le vélo, la deuxième transition assez efficace également. Maintenant il s'agit de gérer 2 choses: les 10kms assez exigeants, avec les crampes qui arrivent, et le retour d'Arnaud et Guillaume.
Sur la moitié de la première boucle, je suis vraiment au pas, et je galère avec mes crampes. Une fois à peu près passées, ça va mieux, mais je m'emballe pas de peur qu'elles ne réapparaissent, car je sens bien qu'elles sont toujours là, en veille. A la moitié de la 2ème boucle, j'aperçois dans mon rétro, une silhouette orange et rose. J'essaye d'accélérer, mais inexorablement, je vois mon bourreau grappiller les derniers mètres qui nous séparent. Arnaud me rejoint, et malgré quelques tentatives échouées de croc en jambes, me dépasse. Je tente de l'accrocher pour finir le dernier km avec lui, mais je perds peu à peu du terrain. Je finis 20" derrière lui, bien content d'en avoir terminé, après 53' de course à pied, et un temps total de 2h50'. Quel bonheur, une fois les moments de doute et de douleurs passés, de savourer ce que je viens de réaliser.
Un grand merci à tous pour vos encouragements, et plus particulièrement à vos familles sur le bord de la route, qui ont donné de la voix, et qui m'ont vraiment aidé.

Le triathlon de Saint-Suliac est donc une épreuve particulièrement difficile, avec des parcours assez exigeants. Pour une première, ce n'était pas forcément le plus facile, mais en même temps, cela fait un bon entraînement. Les prochains vont me paraître facile maintenant :whistle: Vivement Trémelin, que je vous donne un peu plus de fil à retordre :evil:

P.S: spéciale dédicace à Guillaume avec mon super bronzage top moumoute

{jcomments on}