Récit Half Sizun en duo by Muriel

Une belle expérience, à refaire :

Avant tout, un grand MERCI à Manu qui est à l'initiative de notre équipe et sans qui je n'aurais pas découvert cette très joli contrée because je n'aurai pas trouvé d'autre coéquipier !

nous sommes arrivés le samedi non sans peine car en tant que co-pilote, je donne de mauvaises indications donc on rate la sortie pour Sizun puis la 2ème et après il n'y en a plus :S , j'ai cru que j'allais être abandonnée au bord de la route...en même temps il y avait mon vélo dans le coffre...donc on se plante et le voyant essence qui était allumé depuis un moment , se met à clignoter :sick: alors là j'ai failli vomir direct dans la voiture, avec le recul je pense que j'aurais dû me forcer un peu pour faire pitié !

gros stress puis on trouve enfin une station essence..... in extremis ! (un super U : du coup je pars vite dans le magasin acheter des rochers suchard (commande de Philippe) , des petits écoliers pour me remonter le moral et de l'eau, si), puis on trouve Sizun, l'hôtel et la découverte du site : très très joli ; ils ont même mis le soleil ! c'est parfait !

on récupère nos dossards avec nos petits cadeaux : un tapis de sol, un joli bonnet de CAP blanc et une bière que je n'ai pas encore bu d'ailleurs !

passe la nuit,

des triathlètes aux voix de testostéroman nous réveillent vers minuit..

je suis un peu inquiète pour mon cop, est-ce qu'il va arriver à temps ?? trouver le site..??

Tcf Manu arrive avant nous : j'ai honte, ça commence bien ! mais bon Manu ne dit rien, philosophe, désolée...

Pour la natation, un petit parcours en triangle comme souvent,

j'entame mon 2ème tour et au bout de quelques minutes, j'entends des cris , je me demande pourquoi ils s'exitent comme ça, ils sont fous, :silly: probablement des tricheurs ou des cogneurs !? je continue, me retrouve un peu seule mais tant pis faut pas se décourager quand j'aperçois un paquet de nageurs..cool..mais bizarre j'arrive vers eux par le côté et là je me rends compte que je suis un peu au milieu du triangle !!

les cris c'étaient sûrement pour moi, pfff...

Nolwenn m'a dit que j'avais l'air un peu fatiguée à la sortie mais je crois que j'étais surtout dépitée! (- 5 min)

Quand j'arrive au parc, Manu m'attend, tranquille, je ne sais pas depuis combien de temps ?! il ne veut pas me le dire ou alors il n'a pas envie de papoter !? bon, je me dépêche alors mais c'est le problème de duo quand il y a des décalages il y en a un qui regarde l'autre et ce n'est top pour personne

Bref, c'est parti pour le vélo, je pars assez doucement comme d'habitude mais je crois que ça inquiète Manu ! il doit se dire punaise qu'est-ce qu'elle a ? c'est le groupe "pianossimo" du dimanche apm?

Puis je me réveille et on se relaie sans mot dire, c'est cool

on plaisante avec d'autres équipes que l'on double, qui nous redoublent pour qu'on reredoublent

ça ne serait peut-être pas arrivé si j'avais suivi un stage "descente", un stage "virage" et un stage "descente avec virage" (- 5 min)

mais attention, je vais encore progresser grâce au précieux conseil de Manu Le Biker !

Le parcours est jalonné de teufers, d'une course de voitures de collection.. pas de quoi s'ennuyer !

une belle moyenne de 28,2 km /h je crois

Petite transition avant le plus douloureux : la CAP

de la même manière, je pars doucement pour accéler plus tard mais on a pas fait 200 m que c'est déjà le 1er ravito : avec melon, TUC (ça me rappelle ma grand-mère - véridique - et l'apéro) en fait il y a un ravito tous les 2,3 km et avec Manu on s'arrête à chaque fois : ce qui fait 3 X 3 = 9 arrêts (- 10 min) ( + 1 kg)

Manu souffre (cuisse + genou) du coup je n'ose pas parler de mes bobos mais je ne compte pas le lâcher même s'il me propose de finir sans lui !
puis il me dit que ça l'arrangerait bien que j'aille faire pipi pour pouvoir se reposer un peu mais bof non, au lieu de ça, je me croûte, rien de grave, juste un genou un peu écorché et les mains qui chauffent ! ma pauv dame
(- 5 min)

A 1 km de l'arrivée, Philippe vient à notre rencontre pour nous filmer puis Manu accélère alors je m'accroche... je me demande ce qu'il a, il veut me larguer ou quoi ?!

Et voilà on arrive triomphalement ! accueillis par nos champions ! et après avoir été encouragés par Nolwenn et les enfants tout au long du parcours !

Bilan : 6H29 : c'est très bien d'autant qu'on a une marge de progression (- 25 min) AH Ah ça fait peur :evil:


"tous derrière et nous devant !"

 

{jcomments on}