Récit IM Vichy 2014 by Philippe H

Salut tout le monde,
Voilà mon récit,
Après quelques coups de stress, quinze jours avant le départ avec une contracture au trapèze et un visse de mon porte bidon cassé deux jours avant l'épreuve, tout semble ok.
Mes enfants et ma petite femme me rasurent, et je me sens super bien.
Je lis et relis les conseils de Guy , et tout çà m'aide.
De plus , la veille de la course, j'ai une très belle surprise, mapetite soeur et mon beau frère viennent nous rejoindre sur vichy et là je suis convaincu que ma course sera magnifique.
Après avoir récupéré mon dossard le jeudi, je pose mes affaires et mon vélo samedi soir. Je sens la pression montée , je suis zen et content d'être au départ, et je prends conscience que tous les sacrifices que j'ai fait subir à ma petite famille vont être récompensés.
Après une bonne nuit, tout le monde se réveille détendu. On part sur le site avec la famille Conan.
Ils semblent pressés d'en découdre, ils rentrent comme des avions dans le parc vélo, je vois muriel qui court dans le parc, je retrouve mon vélo, je vérifie les pneus, tout est ok. Je vais voir philou, je l'aide à peaufiner sa monture et je retrouve ma petite famille, derniers calins et encouragements et c'est le grand départ.
Muriel prend son départ à 07H00, philou et moi rentrons dans l'eau, et on se dirige calmement au départ.
07H10, c'est parti pour l'épreuve.
Je me sens super bien, je prends beaucoup de plaisir à nager, je garde ma ligne et après quelques centaine de mètres, je garde mon couloir et je ne suis pas géné par d'autres concurrents. Au cinq cent mètres je vois sur ma gauche philou , je le passe, et là je vois que je nage à une bonne allure et je me dis que je sortirais avant lui de l'eau, il semble avoir pris un départ plus tranquille.
Je fais à la sensation, et je me dis qu'il faut le faire ainsi pour ne rien regretter.
Je suis super relaché, sortie à l'australienne, je trottine je repositionne mes lunettes, je m'assois, et je me remets à l'eau pour entamer le second parcours de natation.
Je suis dans ma bulle, tout se passe super bien, je fais un minimum de mouvement de bras. Je sors de l'eau dans le temps que j'espérais, notre ami "Guy" donne pour conseil dans son livre de rêver de sa course avant l'épreuve" et çà semble fonctionner.
J'avoue quand même être un peu surpris et en même temps je me sais bien préparé et j'ai confiance.
Je prends mon sac vélo, je me retrouve dans la tente pour me changer. Je prends le temps durant ma transition, je mets à chaque poignet les petits bracelets confectionnés par mes petis loulous. Je sais que je les aurais avec moi durant le reste de la course et çà me rassure.
Le parcours vélo se passse super bien , je sais que je suis devant car j'ai vu que le vélo de philippe était encore dans le parc.
Je mets en place ma stratégie de course, je roule à la sensation et je m'interdis pas d'accélerer. Je regarde mon chrono, je vois que je suis parti pour faire une belle course. Je pense à tous les messages que j'ai pu recevoir avant le départ , je m'alimente comme prévu. Je suis prudent sur les vingt premiers kilomètres car on avait réperé le circuit, et les vrais difficultés se trouvaient sur le début avec une belle montée et des beaux faux plats. J'avais également pris soin de consulter la météo et je savais qu'il y aurait un peu de vent pour la seconde partie vélo.
J'avais prévu de profiter du premier tour pour mettre du gros braquets et gérer le second.
Premier tour super, et j'ai géré le second en faisant attention de bien m'hydrater et respecter le plan dalimantation une barre toutes les 35 minutes et des gels à partir du cent vingtieme kilomètres.
Une heure avant la fin du vélo, j'ai commencé à quitter la position aéro toujours en suivant les conseils de notre guy.
J'ai continué sur une bonne vitesse et j'ai posé le vélo en ayant des très bonnes sensations.
Arrivée dans le parc, j'ai bien pris le temps de me changer, et c'est parti pour le marathon.
Une seule idée m'accompagne, ne pas se dire qu'il este 42 KMS mais que ,j'ai déjà fait 184 kms. L'allure est bonne, je sens quand même les jambes un peu plus lourde, mais je me rattache à tous vos messages. Je m'arrête à chaque ravito, les bénévoles sont top, ils nous encouragent, à chaque passage encouragements des proches, pancartes à l'appui "allez papa, allez philou", c'est top, et çà te motive.
Je m'aperçois au fil des kilomètres que l'allure diminue, mais je m'accroche encore à tout ce temps passé à m'entrainer, aux moments pris à ma petite famille.
Derniers tours et des bénévoles super, sur l'avant dernier ravito, une bénévole me tend un petit gobelet avec de la bière, et me dit "tu dois le boire, c'est ton dernier tour", je le prends et je bois. Ce dernier tour est sympa car à chaque ravito, les bénévoles prennent le temps de regarder nos poignets et au dernier passage, ils te félicitent et t'encouragent, je les remercie.
Je vais vers l'arrivée, impatient de retrouver ma petite famille pour conclure cette folle journée. Ils m'attendent à une centaine de mètre de l'arrivée, je savoure, ils vont trop vite pour moi, et je me rends compte que nolwenn a une superbe foulée, je leur demande de ralentir un peu. On pénétre dans l'enceinte de l'arrivée, une foule en délire, les cris de ma petite soeur de mon beau frère, de la famille de philippe et muriel, un grand moment chargé d'émotions. Je franchis la ligne avec les personnes que j'aime si forts, un grand merci à eux que du bonheur, c'est notre victoire, je suis très heureux, le temps final est top, mais au delà de tout çà, c'est le bonheur d'avoir fini avec ma belle petite famlille que je remercierai jamais assez de me laisser vivre ma passion.
Un grand bravo à mon philou , une super perf et qui m'a beaucoup apporté , on se tire la bourre c'est clair mais çà nous pousse vers le haut. Muriel super fière de toi, tu as été exeptionnelle et toujours aussi rayonnante dans l'effort.
Un grand merci à Olivier M pour tes différents messages durant toutes ces semaines, à David notre cher président, Fred, Guillaume, Manu, un grand merci à tout le monde, on peut être fier de notre club et de nos familles respectives.
Manu je te félicite pour tes commentaires, quand je suis rentré de Vichy, j'ai lu le fil de la course, et j'ai adoré. Un grand bravo à toi, j'ai revécu gràce à toi le fil de la journée et je me lasse pas de le relire.

Bonne course à David et Olivier pour barcelone "profitez les gars de cette journée", les conseils pour votre épreuve "zen, soyez sur de vos forces l'entrainement est là, confiance, plaisir".

A bientôt, et bonne fin de saison à tous.

Prochain triathlon pour moi Carnac M, et peut être duathlon de betton.

MERCI A VOUS TOUS


Je remercie tout le monde,

{jcomments on}