Cela faisait 3 ans que je l’attendais. Cette fameuse 1ère course qui reste inoubliable pour tout triathlète. Après 8 mois de préparation, je peux enfin dire oui j’ai fait un triathlon. Pendant ces 8 mois j’ai dit à mes amis que je me mettais au triathlon. Combien m’ont dit mais « t’es fou tu n’y arriveras pas c’est un sport de malade ». Et bien on peut dire qu’effectivement c’est un truc de malade :D

Partir en nageant dans une eau froide, me prendre quelques baffes, mettre un coup de boule, se faire dépasser par une dizaine de cyclistes et une dizaine de coureurs… et bien j’ai adoré…

J-1 : le sac est prêt, j’ai revérifié 3 fois… OK. Je m’imagine en train de faire les transitions et en train de vérifier que j’ai bien tout. Allez hop on ferme le sac. Il reste plus qu’à dormir. J’ai mis du temps à m’endormir mais une fois endormi, 5h de bon sommeil. Ça devrait aller. En plus j’ai lu quelque part que si on dormait mal la veille d’une compétition ce n’était pas grave ça changerait rien pour la course donc je suis rassuré.

Jour J :

6h50 : Levé 10mn avant le réveil, je prends mon petit déjeuner. J’hésite pour le gros plat de pate mais je reste finalement sur un peu de pain, un peu de jus d’orange et 2 barres de céréales.

7h : arf un gamin se lève. Ce matin, j’ai pas le temps de m’occuper de toi. Hop ton dessin animé préféré et tu mangeras quand maman sera réveillée. :D

7h30 : départ Montauban pour retrouver mon coach. Heureusement que j’ai pu compter sur lui toute la journée et les jours d’avant. J’ai pu essayer ma combi à Tremelin où il m’a dit comment bien lever la tête et quelques conseils tout au long de la journée.

8h30 : récupération des dossards. Un soleil magnifique une belle journée s’annonce.

8h45 : on commence à se préparer et on va un peu tourner les jambes à vélo. Il fait un peu frais. Vais-je garder le blouson pendant le vélo ou tout faire en tri-fonction on verra…

9h30 : on entre dans le parc. Faut pas trainer le débrifing est à 9h45 et je me speed un peu. Je pose mes affaires, ma chaussette gauche sur ma chaussure gauche, le manchon gauche, sur ma chaussette gauche :D . Casque, lunette, porte dossard, gel, gants puis petite pause technique. Je suis presque prêt. Olivier regarde et me dit tu vas pas prendre tes gants y’a que 15km. Bon effectivement il a raison. Le speaker annonce plus que 5mn. L’eau doit être froide, huile camphrée sur les pieds, j’hésite et puis j’avais dit à Muriel que j’essaierai donc j’en mets quand même. Combi, et c’est parti

9h59 : je demande le parcours, personne ne sais. D’un côté je suis au fond de la file avec les derniers à rentrer dans l’eau. Tout le monde me dit faut suivre. Bon beh je vais suivre…

10h : on se met à l’eau assez bonne (en fait elle était à 13,5). Nous sommes une centaine mais départ très large, il n’y a donc que 2, 3 lignes. TOP départ, ça s’annonce pas mal, je prends un coup, 2 coups et là je leve la tete, un bateau devant moi… FAUX DEPART !!!

10h10 : 2ème restart. C’est pas mal, je ne lève pas trop la tête, je regarde sur le coté s’il y a des gars à coté de moi c’est que je suis dans la bonne direction. Hop, 2 3 baffes que je donne ou que je prends et la je mets un coup de boule. Je m’arrete je lève la tete, le gars me regarde. Et on repart…

La nage se passe bien, j’ai l’impression qu’il y a des gens derrière moi donc je suis content. Je sors en 14’30. Et là je remercie ma combi car mon record en me donnant à fond en piscine est de 15’50…

Je sors, on m’avait dit de faire attention, la tête tourne. Donc je marche, et là je vois ma femme et un de mes fils. Je fais coucou. J’avais décidé de pas courir tant que j’avais pas enlevé le haut de la combi (regardez la vidéo on voit que je prends mon temps). Transition très pépère (4mn). Je prends même le temps de bien m’essuyer les cheveux pour me rendre compte que grâce au bonnet mes cheveux n’était pas mouillés…

10h20 : direct la côte, parcours vélo un peu vallonné. Je me suis dit de rouler mais ne pas trop me griller, pas de danseuse pour être sur de finir la course aujourd’hui. Le vélo se passe bien, je me fais doubler par 5-6 vélos et j’en reprends 1. Je me refais doubler encore par une petite dizaine et on arrive au bout. 16km ça passe vite.

10h55 : T2 où j’enfile mes chaussures rapidement. Faudra juste que j’apprenne à déchausser sur le vélo pour gagner un peu de temps. Je finis le vélo en 35’ à 28,5 de moyenne. Je suis assez content. Départ de CAP, petit coucou à ma femme et au petit et direction la descente. 2 petits débuts de crampe je descends tranquille. Je me dis que j’accélérai le long de la Rance. Finalement, au bout de 10mn, c’est tout plat mais j’ose pas accélérer. Je croise Olivier sur un passage en aller retour qui m’encourage. Je prends un collier,  je suis à la moitié. Je me fais doubler par une dizaine de coureurs mais je double une fille :D Alléluia j’ai doublé quelqu’un en CAP. Dernière côte, encore quelques coureurs me doublent mais je n’ai pas la force de les suivre. Je finis tranquillement la CAP. A l’arrivée, Olivier me tend la main. Content pour moi et moi content pour lui et sa perf (il finit dans le 1er tiers de la course). Au final, 27’. Content d’être arrivé mais déjà hâte d’en refaire :D

Bilan : 1h20 pour 750m de nage, 16km de vélo et 5km de CAP.

Le but de cette première course était de découvrir et finir. Mission accomplie grâce à pas mal de personnes. Je remercie donc tous les membres du club qui m’ont aidé de près ou de loin avec une mention spéciale à Olivier Y mon coach qui m’a permis de réussir cette 1ère épreuve et m’a donné pleins de tuyaux ; et aussi à Olivier M et Guillaume qui lors d’une balade à vélo ou lors de quelques échanges à la piscine m’ont donné quelques conseils pour eux anodins mais pour moi très précieux. Et un grand merci à ma femme qui m’a encouragé et qui essaie de me supporter depuis que le tri est devenu pour moi une vraie passion (je sais tous ces remerciements ça fait too much, on dirait que j’ai gagné une medaille aux jeux :D )

Prochain rendez vous le tri international CD de Tremelin. Objectif : prendre le temps en natation pour que mes copains prennent froid en m’attendant, ne prendre aucun relais à vélo, abandonner à la moitié en CAP, faire un pique nique sympa avec toute l’équipe, démolir les chateaux de sables des enfants et danser la guinguette. !!! Et oui, le tri c’est magique

{jcomments on}

 

.